Gestion & politique

Gestion & politiqueGestion & politiqueGestion & politiqueGestion & politique
Communiqué de presse du Collège provincial: un abattoir à volailles en province de Liège

Communiqué de presse du Collège provincial: un abattoir à volailles en province de Liège
partager sur Google+ partager sur Facebook   Publié le 23-08-2019

Réagissant aux dernières évolutions du dossier, le Collège de la Province de Liège tient à apporter quelques précisions au sujet du futur abattoir de volailles à Grâce-Hollogne

Compte-tenu des raisons objectives, tant économiques qu'environnementales, qui motivent l'implantation d'un abattoir de volailles dans un périmètre à proximité des axes autoroutiers et d'ailleurs recommandé par l'expertise de la SPI, le Collège provincial réaffirme son intention de répondre positivement aux besoins des éleveurs locaux et de poursuivre son action en faveur des circuits courts en mettant tout en œuvre pour rendre opérationnel, le plus rapidement possible et dans le respect des sensibilités de chacun, un espace d'abattage dans le zoning de Grâce-Hollogne comme l'y autorise le permis d'environnement octroyé par le Ministre à la suite du recours introduit par la Province de Liège contre la décision de refus de la Commune.

Pour rappel, le secteur de l'abattage de volailles est en pleine mutation. L'intégration des filières rend l'accès aux capacités d'abattage de plus en plus compliqué pour les producteurs de volailles de qualité différenciée, les petits éleveurs et les particuliers.

Assurer le fonctionnement d'un abattoir de volailles sur son territoire est crucial. La cessation de cette activité par Fournipac, qui assurait l'exploitation d'un établissement à Andenne, contraint les éleveurs des provinces de Liège et de Namur à effectuer de longs déplacements jusqu'à Tournai pour faire procéder à l'abattage de leurs animaux. L'absence de structure est un véritable frein pour les agriculteurs et producteurs en recherche de diversification et une menace pour la continuité de leur l'activité.

Cette infrastructure de 600m² à peine, d'une capacité d'abattage artisanale, en moyenne 12.500 abattages par mois, a avant tout la vocation d'être au service des produits de notre terroir, de ceux qui les promeuvent, mais aussi de ceux qui en vivent !

Malgré ses nombreuses tentatives, la Province de Liège regrette de n'avoir pas pu expliquer ce nécessaire projet aux autorités communales et aux riverains. Afin de les rassurer, elle a fait réaliser une étude technique très détaillée pour répondre, point par point, aux préoccupations légitimes des uns et des autres. On conviendra que les choix posés pour cette implantation sont profondément réfléchis, consensuels, validés par des spécialistes et conformes aux attentes des citoyens désireux de soutenir les petits producteurs.

Bien évidemment, la Province de Liège, en tant que pouvoir public soucieux de ses responsabilités, demeure disponible pour présenter l'importance de cet outil pour les éleveurs locaux, pour les circuits courts, pour l'environnement, pour le bien commun.